Editions La Tête Ailleurs

AVIS: « ça commence bien en général » d’Edwige Ceide Sylvestre

Histoire d’amour entre une franco-haïtienne et Stan, un américain, qu’elle rencontre alors qu’elle se trouve à New York. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’elle ne doit repartir pour la France. L’amour peut-il tenir malgré la distance? Beaucoup de non-dits, d’interrogations, de doutes naîtront de cette relation compliquée. L’histoire contient beaucoup de flashback qui permet d’avoir des bouts de vie à différentes périodes. Le roman est bien écrit, les transitions entre le passé et le présent ont du sens. Toutefois, j’ai eu du mal à supporter l’héroïne… Sans en dire trop, pour ne pas casser le suspens, j’avais envie de la secouer à de multiples reprises et pourtant je ne suis pas pour la violence. Sa manière de penser, d’agir m’ont agacé au plus au point…  Je conclurai donc en disant qu’il s’agit d’un bon roman mais ayant une personnalité qui n’est absolument pas en adéquation avec celle de l’héroïne, j’étais irritée. Mais comme je dis toujours « c’est personnel bien sûr! ».

Romans

« La Seconde Moitié de Mon Coeur » de Bertrand Jullien-Nogarede

Voici la suite du roman « La Première Fois que j’ai été deux » paru en 2018. Nous retrouvons la jeune Karen qui s’apprête à s’envoler pour l’Afrique avec son amie Julia afin de travailler quelques temps dans un camp de réfugiés. Arrivée à destination, elle devra s’acclimater et aura quelques prises de conscience. Toutefois, la vie nous réserve souvent des surprises et chamboulera complètement les projets de Karen. Un roman abordant des sujets difficiles (la mort, la pauvreté,…) comme des sujets plus légers mais tout aussi importants. On va de rebondissements en rebondissements, de moments joyeux à des moments plus durs. Une suite à laquelle on ne s’attend pas forcément! Hâte et frustrée à la fois de devoir attendre la suite de ce beau roman 🙂.

Editions Dupuis

« Le Royaume de Blanche-Fleur » de Benoît Feroumont

Il s’agit d’une histoire médiévale d’une centaine de pages qui met en scène les aventures d’Anne, la tavernière du royaume des Six-Ponts. Dôtée d’un caractère fort, elle devra lutter pour tenir tête à la reine qui la déteste profondemment. Entre secrets, complots, aventures, amour, Benoît Feroumont est à l’origine de cette bande dessinée qu’il a scénarisé et illustré! Le résultat est très beau et l’histoire nous tient en haleine jusqu’à la fin. Cette bande dessinée est conseillée à partir de 9 ans et est déjà en librairie ^^. A découvrir 😀

Editions de L'Opportun

« Ils Vécurent Heureux mais pas Ensemble » de Naomi Quetzal

Il s’agit du premier roman de la philosophe -coach – formatrice Naomi Quetzal et je trouve sincèrement qu’elle a eu raison de se lancer avec ce livre en mode « feel good »! L’héroïne, Thylane, a 35 ans et tout pour être heureuse sauf que cette dernière est célibataire et se pose beaucoup de questions. A travers ce livre, elle nous raconte ses diverses relations (premier baiser, première fois, premier « friend with benefit », etc) avec beaucoup d’humour et de franchise. J’ai adoré le style du livre; nous sommes plongés dans les dialogues, dans l’histoire et tout à coup Thylane nous prend en aparté, nous fait part de ses réflexions et nous amène à nous interroger nous-même sur nos habitudes, nos histoires passées, nos envies, etc. J’oubliais parfois que je lisais un roman et avais l’impression de lire les confidences d’une copine. Et quelle fut ma surprise quand j’ai su qu’il ne s’agissait que du premier tôme d’une série de trois (les deux autres sont à paraître)! Ma seule frustration est donc de devoir patienter jusqu’à la sortie du prochain. Merci encore aux Editions de l’Opportun pour cette agréable découverte 😄.

Editions Casterman

« Je Sors avec un Ours » scénarisé par Pamela Ribon et Illustré par Cat Farris

Nora qui a enchaîné les relations amoureuses se retrouve à nouveau célibataire. C’est alors qu’elle va faire la rencontre d’un ours de 250kg. De fil en aiguille, son affection pour lui va se transformer en véritable amour réciproque. Nora devra faire face à l’incompréhension et l’étonnement de son entourage. J’ai trouvé l’idée plus qu’original, d’autant plus que je pensais que l’histoire serait faite de manière humoristique mais ce n’est pas le cas. Ce qui, je l’avoue, m’a un peu perturbée d’un côté du fait que ce soit un ours. Je suppose que l’idée derrière est qu’il n’y a pas que l’apparence qui compte et qu’il ne faut pas prêter attention aux jugements des autres. Au délà de l’histoire, j’ai vraiment aimé les dessins de Cat Farris et les coloris choisis. A découvrir si le côté « animal »ne vous freine pas 😄.