“Partir” de Lili Sohn

Je vous avais déjà parlé précédemment de deux autres ouvrages (que j’avais adorés) de Lili Sohn: “Mamas” & “Vagin Tonic”. Elle nous revient avec cette bande dessinée qui parle de son parcours sur les chemins de Compostelle. Vous apprendrez comment cette decision a été prise, comment elle s’est préparée pour cette experience et surtout comment elle l’a vécue et ce qu’elle en a retiré.

45 jours de marche, en découvrant des paysages divers et variés, seule mais aussi accompagnée d’autres pélerins rencontrés sur le chemin. Elle nous ouvre son journal de bord avec ses ressentis, ses doutes, ses joies, ses angoisses, ses hauts et ses bas. Il n’est pas facile de sortir de sa zone de confort mais lorsque l’on finit par s’habituer, notre cerveau a parfois du mal  retrouver de vieilles habitudes (les paradoxes de l’être humain).

Je suis admirative des personnes relevant ce genre de défi. L’autrice peut être fière de ce qu’elle a fait et je suis sûre qu’elle a dû inspirer pas mal de personnes. Pour ma part, j’adore marcher mais la randonnée ne m’a jamais attirée. En lisant cette bande dessinée, une petite envie s’est éveillée en moi. Je ne dis pas que je ferai Compostelle mais j’aimerai bien tenter un jour une randonnée en commençant par un mini parcours (histoire de voir si ça me plairait et pour ne pas prendre de risque). D’ailleurs, comme Lili Sohn le mentionne dans sa bd, la préparation est très importante car la randonnée n’est pas sans danger. On ne part pas sur un coup de tête! Un récit inspirant que je ne peux que recommander.  

Lien Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :